Tout sur le tricot , le crochet , apprendre à coudre ,créer ses bijoux, travailler la pâte à sel 

Zone de Texte: Les militaires
Zone de Texte: 1 . A la caserne : 
Le lieutenant : " Soldat, vous avez la monnaie sur 10F ? " 
Le soldat : " Sans problème, mon vieux. " 
Le lieutenant : " Ce n'est pas comme ça que l'on vous a appris à vous adresser à un officier ! Nous allons recommencer. " 
Le lieutenant : " Avez-vous la monnaie sur 10F ? " 
Le soldat : " Non, mon Lieutenant ! " 
2 . C'est une histoire qui se passe dans un fort de l'armée américaine, du temps des cow-boys et des indiens. 
Un beau jour, alors qu'ils sont en train d'uriner dans les toilettes du fort, le capitaine du camp ne peut s'empêcher de voir la BITE MONSTRUEUSE du caporal que l'on avait l'habitude d'appeler 'p'tite bite'.
Le capitaine lui dit :
- Dis donc p'tite bite, qu'est-ce qui s'est passé. On t'a toujours appelé p'tite bite, mais je vois qu'il va falloir te donner un autre surnom : ta bite fait bien 30 cm de long, c'est incroyable.
- Je vais vous expliquer pourquoi mon capitaine. Il y a deux jours, je faisais ma patrouille de surveillance à quelques miles d'ici, au nord, lorsque, alors que je passais sous un chêne incroyablement haut, je vois un génie posé sur une des branches de l'arbre.
Alors le génie me dit : "Je suis un génie. Je peux exaucer un de tes vœux si tu le désires. Je t'écoute !" Alors moi je lui ai demandé un sexe comme mon cheval. Depuis le temps qu'on me surnommait p'tite bite, je n'attendais que ça... Voila l'histoire. 
Le même jour, le capitaine prend son cheval, et va en direction du nord. Arrivé près du grand chêne, il trouve effectivement le génie... et les militaires étant ce qu'ils sont, il ne trouve pas d'autre vœu à formuler que celui de son caporal :
- Génie, puisqu'il paraît que tu peux réaliser un vœu, j'aimerai avoir un sexe de la taille de celui de mon cheval ! 
Une heure plus tard, le capitaine rentre au fort en hurlant :
- QUEL EST L'ABRUTI QUI M'A SELLÉ UNE JUMENT ? 
3 . Le fils aîné d'une famille de fermiers va à la ville passer un concours, pour devenir gendarme.
Il revient tout fier de lui, le soir.
- Papa, j'ai été reçu, je suis gendarme !!!
- C'est super mon fils, on va fêter ça tout de suite ! et c'était dur ?
- Non pas trop ! Il y avait juste une question. Il fallait dire combien font 3 X 7 et j'ai répondu 20 !
- ?!? Mais 3X7 cela fait 21 mon fils ! 
- Peut être papa, mais c'est moi qui était le plus près du résultat....;-) 
4 . - Pourquoi vous tenez-vous au garde-à-vous devant ce frigidaire?
- Mais lieutenant, c'est un général électrique !
5 . Exercice de marche forcée pour les jeunes recrues. Au bout d'une trentaine de kilomètres, l'adjudant ordonne une halte : 
- J'imagine que vous êtes en nage, les petits gars. Alors un peu d'hygiène, bordel ! Vous allez me faire le plaisir de changer de slip ! A mon commandement, chacun prendra le slip de celui qui est devant lui ! 
6 . Un colonel et trois sentinelles sont dans le désert. N'ayant rien à faire, le colonel propose un petit exercice pour tester l'intelligence de ses hommes. Il demande au premier : 
- Tu as à ta disposition une jeep et un avion ennemi arrive. Que fais-tu ? 
La sentinelle répond : 
- Moi, mon colonel, je me cache sous la jeep. 
Le colonel lui répond : 
- Non l'avion mitraille la jeep, elle explose et toi avec. 
Le colonel pose la même question au deuxième. Il répond : 
- Moi, je me mets à courir. 
Le colonel répond : 
- Non, l'avion te mitraille et c'est fini. 
Même question au troisième. La sentinelle répond : 
- Moi mon colonel, je prend la jeep, je mets mon clignoteur de droite et je tourne à gauche.
7 . Un soldat israélien qui vient tout juste d'être incorporé s'en va voir le Major pour obtenir une permission de trois jours. Le Major l'envoie balader en lui disant :
- Quoi? Tu veux avoir une perm. de trois jours alors que tu viens à peine d'être enrôlé! Pour obtenir cette perm., il te faudrait réaliser quelque chose de vraiment spectaculaire et d'héroïque ! 
Le troufion part en mission avec sa compagnie, et chose incroyable, il revient le lendemain aux commandes d'un char syrien ! 
Le Major est impressionné et demande au troufion comment il a réalisé ce prodige.
Le gars répond :
- J'étais dans mon char en patrouille sur la frontière, et j'ai vu qu'il y avait un char de l'autre côté. Alors j'ai sorti un drapeau blanc par la tourelle, le Syrien a fait pareil de son côté. Je lui ai crié "ça te dirait d'avoir une perm. de trois jours?" Et c'est comme ça qu'on a échangé nos chars !
8 . Monsieur le ministre de la défense nationale, 
J'ai l'honneur de vous exposer ma situation, je suis marié avec une veuve, laquelle avait une fille. Mon père a épousé cette fille. Donc mon père est devenu mon gendre, puisqu'il a épousé la fille de ma femme. Ma belle-fille est devenue de ce fait ma belle-mère. Ma femme et moi avons un fils. Cet enfant est le fils de la mère de la femme de mon père, donc le beau-frère de mon père est mon oncle puisqu'il est le frère de ma belle-mère. Mon fils est donc mon oncle, quant à la femme de mon frère, elle a un garçon qui est mon petit-fils, puisqu'il est le fils de la fille de ma femme. Ma fille se trouve donc être ma mère puisqu'elle est la femme de mon père. Par conséquent, je suis le frère de mon petit-fils. 
Comme le mari de la mère d'une personne est le père de celle-ci, je suis donc le père de ma mère et le frère de son fils. Je suis donc mon propre grand-père. 
J'ai donc l'avantage, monsieur le ministre de vous demander de m'accorder un sursis d'incorporation vu que le règlement militaire interdit que le père, le fils et le petit-fils soient mobilisés ensembles. 
9 . C'est Clinton qui se représente aux élections dans son beau pays, et qui veut, bien entendu, gagner... Son conseiller lui propose de faire un show télévise ou il remerciera ses soldats pour leur brillant courage. Le spectacle se met donc en place, des millions de téléspectateurs le regardent...
Clinton demande à un de ses Marines blessés au combat...
- Tu as été brave, l'Amérique te sera à jamais reconnaissante, que veux tu ? Nous te l'offrons !
- M. le Président, je me suis battu à Sarajevo. Pendant ce temps, ma femme est partie, mes parents sont morts, mon poids en billets de 50 $ serait une belle compensation...
Clinton, encouragé par son conseiller, ne peut refuser à cause des millions de spectateurs, on amène donc une brouette remplis de billets de 50 $... Inquiet, il se dirige vers un deuxième soldat, manchot...
- Tu as été brave, l'Amérique te sera à jamais reconnaissante, que veux-tu ? Nous te l'offrons !
- M. le président, je suis parti au Koweït, et depuis, je n'intéresse plus les filles, elles me prennent pour un marginal, elles ont peur de moi, je les fais fuir. Depuis, je n'ai pu en toucher une seule puisque je n'ai plus de bras... Je voudrais ma taille en billets de 100 $ pour compenser, M. le président !
L'émotion du public force Clinton à accepter, mais il s'inquiète sacrement pour ses finances (on lui glisse à l'oreille que la facture se monte déjà à 20 millions de $) Il va voir un dernier soldat,...
- Tu as été brave, l'Amérique te sera à jamais reconnaissante, que veux-tu ? Nous te l'offrons !
- M. le président, je suis un vétéran du Viêt-nam... J'ai été blessé là-bas... Comme mon collègue, depuis que je suis rentré, les filles me fuient... Je devrai moi aussi m'en passer toute ma vie... (Clinton s'inquiète.)J'aimerais, M. le président que vous mettiez des billets de 100 dollars entre mon trou du cul et mes couilles...
Clinton accepte, heureux de l'économie qu'il va faire... Il baisse le pantalon du vétéran, lui glisse un billet dans l'anus, puis en met un deuxième à côté et ainsi de suite... Soudain, il se relève :
- Mais, soldat, où sont vos couilles ?
- Elles sont restées Viêt-nam, M. le président... 
10 . Dans une région ravagée par le choléra, un officier du service de santé visite une caserne.
Il interroge un sous-officier : Quelles précautions observez-vous pour rendre l'eau potable ?
- Eh bien, d'abord nous la faisons bouillir.
- Très bien. Et après ?
- Nous la filtrons.
- Parfait. Et ensuite?
- Pour ne courir aucun risque, nous buvons de la bière ! 
11 . C'est un para en plein exercice de camouflage en forêt. Le para qui s'était déguisé en tronc arbre, a soudainement abandonné son poste à un moment crucial des manœuvres.
Le sergent l'engueule un bon coup et lui demande pourquoi il a quitté son poste. Il lui dit :
- Espèce de sagouin ! Tu te rends compte que tu as mis en danger non seulement ta vie mais aussi celle de tous tes copains de la compagnie. Au combat, l'ennemi nous découvrait tous par ta faute As-tu une explication pour ta conduite ?
- Oui sergent : Autant je n'ai pas bougé d'un poil quand un couple de pigeons m'a pris pour cible. Autant je n'ai rien dit et je suis resté immobile quand j'ai vu un serpent ramper à mes pieds... Mais quand ces deux écureuils sont rentrés dans mon pantalon et que j'en ai entendu un dire "Mangeons en une tout de suite et gardons l'autre pour cet hiver", j'ai craqué ! 
12 . C'est pendant la guerre de 14-18. Les soldats sont dans les tranchées et s'entre-tuent pour rien depuis deux ans. Ils en ont marre. C'est alors qu'un Français a une idée : "tous les Boches s'appellent Hans." 
Le Français crie à travers le No Man's Land :
- Hé Hans ! T'es là ?
Là, l'Allemand sort la tête et dit :
- Ja ! Was ...
Et PAN le Boche, le Français lui tire une balle en pleine tête.
Une heure et un copier coller plus tard, le Français crie à travers le No Man's Land :
- Hé Hans ! T'es là ?
Là, l'Allemand sort la tête et dit :
- Ja ! Was ...
Et PAN le Boche, le Français lui tire une balle en pleine tête. Plusieurs heures et copiers-collers plus tard, le Français crie à travers le No Man's Land :
- Hé Hans ! T'es là ?
Là, l'Allemand sort la tête et dit :
- Ja ! Was ...
Et PAN le Boche, le Français lui tire une balle en pleine tête. Là, les Allemands en ont plus que marre, leurs forces diminuent et pas celles du camp en face. C'est alors qu'un Allemand à une idée : "tous les Français s'appellent Pierre."
L'Allemand crie à travers le No Man's Land :
- Hé Pierre ! T'es là ?
Et le Français de répondre sans se montrer
- C'est toi Hans ?
Là, l'Allemand sort la tête et dit :
- Ja ! C'est moi ...
Et PAN le Boche, le Français lui tire une balle en pleine tête. 
13 . A un général, on dit : mon général.
A un colonel, on dit : mon colonel.
A un adjudant, on dit : mon adjudant.
A un deuxième classe, on dit : ta gueule.
A condition d'être adjudant. 
14 . Ca se passe lors de grandes manœuvres internationales : La France, Les USA et le Japon...
Chacun des généraux veut prouver que ses soldats sont les plus résistants :
Le Général des USA prend un couteau de survie et le plante dans le pied de son meilleur soldat :
Soldat US : mpf!!!
Général US : Yeah ! Tu as mal, soldat ?
Soldat US : Wow ! No ! I am a US soldier !
Le Général japonais prend une machette et la lâche au dessus du pied de son meilleur soldat :
Soldat JPN : mpf!
Général JPN : ke ce passe til... Tu a mal ???
Soldat JPN : Non ! yé sui un soldat yaponais !
Le Général français charge son vieux Magnum et tire dans le pied du premier soldat qui lui vient à portée :
Soldat FR : ...
Général FR : Bah ! T'as pas mal ?
Soldat FR : Non ! Je chausse du 38, on m'a donné du 45 ! 
16 . C'est un général suisse qui dit à ses troupes :
- Demain matin, on envahit la Russie !
Les soldats se regardent ébahis.
Le général gueule :
- Pas de question ?
Alors un soldat qui lève le doit et qui demande :
- Et ont fait quoi l 'après-midi ?
17 . C'est un allemand qui dit à un suisse :
- Nous on peut vous envahir en 2 jours, il suffit de venir à 100 000 hommes à vos frontières.
Le suisse répond : 
- Pas de problème nous on vient à 100 000 et on vous repousse.
L'allemand dit :
- Et si on vient à 200000 hommes ?
Le suisse répond :
- Et ben il faudra qu'on tire deux fois. 
18 . C'est un adjudant qui demande :
- Avez-vous pris une douche ?
- Pourquoi chef ? Il vous en manque une, chef ? 
19 . En pleine nuit, une sentinelle, qui garde l'arsenal, interpelle un homme, surgi de l'ombre :
- Hé ! vous là-bas, quel est le mot de passe ?
- Laisse béton, la bleusaille, ou je te pète la gueule avec ce F.M.
- Bon, dit la sentinelle, j'attendais comme réponse : " Du Guesclin " mais, étant donné que vous semblez y tenir, je vous en prie, entrez donc quand même. 
20 . Un sous-officier, détesté des hommes dont il fait l'instruction, demande à un soldat :
- Supposez qu'au cours d'une action, je sois blessé au crâne, que faites-vous ?
- Pour empêcher l'hémorragie, je vous placerais un garrot, bien serré, autour du cou !
21 . Dans une caserne, un sous-officier demande à un nouvel arrivant :
-Supposez qu'une nuit, vous soyez de garde devant l'arsenal et que celui-ci explose. Que faites-vous
- Heu... Je tire deux coups de fusil en l'air pour réveiller mes camarades ! 
22 . Au cours de manœuvres, un artilleur a failli bombarder le quartier général.
Fou furieux, le général arrive et se met à crier au maladroit :
- Savez-vous sur quoi vous avez tiré ?
- Oui, mon général.
- Alors... sur quoi avez-vous tiré ?
- Sur l'ordre du lieutenant, mon général ! 
23 . Un général dit à sa secrétaire :
- Mademoiselle Sylvie, venez me rejoindre sous la moquette. J'ai à vous dicter une lettre "Ultra Secret défense". 
24 . - Dis donc, annonce un deuxième classe à la jeune bonne qu'il retrouve régulièrement en cachette, dans la cuisine, ça y est : je vais passer caporal.
- Caporal, s'extasie-t-elle. Oh ! mon Antoine, avec tes galons, maintenant, quand je te verrai arriver, je croirai que c'est pour Madame. 
l'on ne commence à souffrir de l'abdomen qu'à partir du grade de sous-lieutenant !

 

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'installation de cookies sur votre ordinateur. OUI       NON

Pour avoir plus d'informations cliquez sur ce lien : Mention légale

Pôle emploi

Plus de 500 modèles de lettres de motivation

JARDINAGE

Mes favoris

Cuisine

Emploi

Bricolage

Jardinage

Loisirs créatifs

Logithèque

VIVRE AU QUOTIDIEN . RIRE LES BLAGUES

Sur cette page vous trouverez plus de 2000 blagues pour tous les gouts

LA CUISINE DE MAMIE SUZANNE

 Flux vivre au quotidien