Tout sur le tricot , le crochet , apprendre à coudre ,créer ses bijoux, travailler la pâte à sel 

Zone de Texte: Lexique de la bourse
Zone de Texte: A 
ARBITRAGE : Consiste à réaliser une opération pour profiter d'une anomalie de marché. 
AVIS D'OPERE : Bordereau par lequel un client est informé de l'opération réalisée pour son compte par son intermédiaire. 
ACTION : Titre de propriété représentant une fraction du capital d'une société. 
ANALYSE FONDAMENTALE : Analyse fondée sur des paramètres d'appréciation financiers. On oppose souvent l'analyse fondamentale à l'analyse technique. 
ANALYSE TECHNIQUE : Analyse fondée sur l'étude de l'évolution des cours. 
AVOIR FISCAL : Concerne les actions. Au dividende net versé par toute société doit être ajouté l'avoir fiscal (égal à 50% du dividende net) pour la déclaration des revenus mobiliers. 
B 
BAISSIER : Se dit d'un opérateur qui croit à la baisse des cours. Les vendeurs à découverts sont des baissiers. En anglais, on utilise parfois le terme " BEAR " (ours). 
BILAN : Document comptable représentant le patrimoine d'une entreprise (actif) et les moyens de financements (passif). 
C 
CAC : Système de cotation informatisé du marché français (cotation assistée en continu). 
CALL : Option d'achat. 
CAPITALISATION BOURSIERE : Evaluation d'une société sur la base de la valeur de ses actions. 
CARNET D'ORDRES : Liste des ordres de bourse donnés par un client à son intermédiaire. 
CHIFFRE D'AFFAIRES : Total des produits réalisés par une entreprise du fait de son exploitation. 
CMF : Conseil des Marchés Financiers. Autorité de tutelle des marchés financiers français. 
COB : Commission des Opérations de Bourse. Institution administrative indépendante disposant d'un pouvoir de contrôle et de sanction vis à vis des marchés et de l'épargne en France. 
COTATION EN CONTINU : Cotation se déroulant de 10H à 17H permettant aux investisseurs d'intervenir à l'achat et à la vente à tout moment. 
COTE OFFICIELLE : On appelle cote officielle, le regroupement du marché au comptant et du marché à règlement mensuel. On dit aussi " Premier Marché ". 
COURS : Estimation boursière, à un instant donné, d'une action, d'une obligation ou de toute autre valeur mobilière. 
COURS DE COMPENSATION : Cours de cloture du jour de liquidation. C'est le cours en fonction duquel sont calculés les soldes pour faire reporter une position au SRD. 
COURTAGE : Commission payée par le client à son intermédiaire pour l'exécution d'un ordre. 
COUVERTURE : Dépôt de garantie nécessaire pour la réalisation d'opérations sur le RM. 
CREDIT D'IMPOT : Equivalent de l'avoir fiscal pour les valeurs étrangères, les obligations, les titres participatifs. 
D 
DAX : indice de la Bourse de Francfort. 
DETACHEMENT DE COUPON : Attribution du dividende aux détenteurs d'actions. 
DIVIDENDE : Part du bénéfice qu'une société distribue à ses actionnaires. 
DOW-JONES : Indice de la Bourse de New York. 
DROITS DE GARDE : Frais prélevés par l'intermédiaire financier pour la tenue des comptes titres. 
E 
ETROIT : Se dit du marché d'une valeur lorsque les transactions sont rares et faibles en nombre de titres. 
F 
FCP : Fonds Commun de Placement. Portefeuille de valeurs mobilières en copropriété géré par une société de gestion. 
FIXING : Système de cotation opposé à la cotation en continue et consistant à confronter à un moment donné les ordres d'achats et de ventes d'un titre pour lui donner un cours (utilisé sur les valeurs peu liquides). On dit aussi " fixage ". 
FOOTSEE ou FOOTSIE : Indice de la Bourse de Londres. 
FONDS PROPRES : Ensemble formé par le capital, les réserves et provisions non exigibles. 
FOURCHETTE : La fourchette est l'écart de prix affiché à l'achat et à la vente sur la feuille de marché du titre. 
H 
HAUSSIER : Celui qui croit à la hausse des cours. Les acheteurs à découverts sont des haussiers, de même que les acheteurs d'options d'achat. En anglais, on utilise parfois le terme " BULL " (taureau). 
I
IMPOT DE BOURSE : Impôt prélevé sur les transactions à partir de 50.000 francs. Il est égal à 0.3% du montant des transactions au-delà de 50.000 francs. Il est plafonné à 4.000 francs. 
INTRODUCTION EN BOURSE : Admission sur le marché des valeurs mobilières des actions d'une société en vue de leur cotation. 
K 
KRACH : Effondrement des cours. 
L 
LEVER : Opération qui consiste à payer les titres que l'on a achetés. 
LIQUIDATION : La liquidation est l'échéance mensuelle des opérations sur le RM, le sixième jour de Bourse avant la fin du mois. 
LIQUIDITE : Un titre est liquide s'il est possible d'en négocier une grande quantité rapidement. 
LIVRER : Apporter les titres que l'on a vendus. 
M 
MARCHE PRIMAIRE : C'est le marché à l'émission des titres et à la souscription des emprunts. 
MARCHE SECONDAIRE : Marché des valeurs après leur émission. 
MATIF : Marché à Terme International de France. 
MONEP : Marché des Options Négociables de Paris. 
N 
NATIONALISATION : Opération par laquelle l'Etat devient seul actionnaire d'une entreprise moyennant une " juste et préalable indemnisation ". 
NOMINAL : Valeur d'une action au moment de la création de la société ; montant en francs indiquant la part de capital représenté par l'action ; valeur faciale d'une obligation. 
NOMINATIF : La mise au nominatif d'un titre permet d'identifier son propriétaire. 
O 
OBLIGATION : Titre de créance émis par une institution ou une entreprise privée. 
O.P.A : Offre Publique d'Achat. Opération par laquelle une société offre d'acquérir à un prix donné la totalité du capital d'une entreprise cotée en Bourse. 
O.P.C.V.M : Organisme de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières. Les SICAV et les FCP sont des O.P.C.V.M. 
O.P.E : Offre Publique d'Echange. Opération par laquelle une société propose d'acquérir une autre société en offrant ses titres en échange de ceux de la société visée. 
OPTION : En contrepartie du paiement d'une prime, l'option confère à son acheteur le droit, mais non l'obligation, d'acheter ou de vendre l'instrument sous-jacent à un prix défini à l'avance et pendant une période déterminée. Le vendeur de l'option a quant à lui l'obligation de vendre ou d'acheter en fonction de la décision de l'acheteur qui exerce son droit. 
ORDRE : Donner un ordre ou encore passer un ordre, c'est charger un intermédiaire d'une opération d'achat ou de vente. Il y a de nombreuses façons de passer un ordre. 
Au prix du marché : il permet d'obtenir le meilleur prix disponible sur le marché. S'il est passé avant l'ouverture, cet ordre devient un ordre limité au prix du cours d'ouverture. S'il est passé en cours de séance, il sera considéré comme un ordre limité au prix de la meilleure offre disponible à ce moment là sur le marché (ancien ordre au mieux). L'ordre au prix du marché ne comporte évidemment aucune indication de prix au moment de sa transmission. 
A tout prix : il est obligatoirement exécuté dans la mesure où la quantité des offres est disponible sur le marché. A n'importe quel prix. 
A cours limité : il permet de fixer le prix d'achat ou de vente. Si l'ordre est passé avant l'ouverture, avec pour un achat une limite supérieure au cours d'ouverture, ou pour une vente, une limite inférieure au cours d'ouverture, il sera exécuté au cours d'ouverture (ancien ordre stop). 
Tout ou rien : il est utilisé pour intervenir sur des marchés étroits pour éviter une exécution partielle de l'ordre. Ce type d'ordre requiert la présence d'une limite. Interdit sur les valeurs du CAC 40. 
A seuil de déclenchement : il permet de guetter les retournements de tendance. Pour ce type d'ordre, le cours spécifié doit être supérieur au dernier cours traité pour un achat, ou inférieur au dernier cours traité pour une vente. Ex : si Alcatel cote 600, un ordre de vente à seuil de déclenchement 590 signifie que dès que le cours de l'action atteindra 590, on se portera vendeur. 
A plage de déclenchement : il permet de guetter les retournements de tendance tout en évitant les écarts excessifs. Equivaut à un ordre à seuil de déclenchement limité. Ex : si Alcatel cote 600, un ordre d'achat à plage de déclenchement 610-630 signifie que dès que le cours de l'action atteindra 610 on se portera acheteur, et ce jusqu'à 630 francs seulement. 
P 
P.E.A : Plan d'Epargne en Actions. Le P.E.A permet de gérer un portefeuille d'actions françaises avec franchise d'impôts sur les dividendes et les plus-values à conditions de ne procéder à aucun retrait sur les cinq années qui suivent l'ouverture du plan. Pour plus d'informations, se reporter à " Devenez Self Trader ". 
P.E.R : Price Earning Ratio = cours/bénéfice par action. Méthode utilisée en analyse fondamentale pour comparer deux entreprises d'un même secteur. 
PIED DU COUPON : On dit qu'un titre est coté au pied du coupon lorsqu'il n'est pas tenu compte des intérêts courus. Terme utilisé pour les obligations. 
PRIME D'EMISSION : Différence entre le prix d'émission d'une obligation et sa valeur nominale. 
PUT : Option de vente. 
Q 
QUOTITE : La quotité est un lot de négociation indivisible.
R 
REGLEMENT IMMEDIAT : Une opération est dîtes "stipulée règlement immédiat (SRI) " quand elle est exécutée au comptant sur le marché à règlement mensuel. 
REGLEMENT MENSUEL : Le RM est le compartiment de la côte où se trouve les principales valeurs françaises. Sur ce marché, il existe une date de décalage entre la date de négociation et la date de règlement. 
ROMPUS : Valeurs mobilières en quantité insuffisante pour procéder à une opération.
Ex : lorsque l'on a deux droits alors qu'il en faudrait cinq pour souscrire à une action nouvelle, ces deux droits sont des rompus. Ces rompus sont négociables. 
S 
SBF : Société des Bourses françaises. Encore appelée SBF- Bourse de Paris. Organisme en charge du fonctionnement et du développement du marché boursier. 
SENSIBILITE : Importance de la répercussion des changements de taux du marché sur le cours d'une obligation. 
SICAV : Société d'Investissement à Capital Variable. Produit de gestion collective. 
SICOVAM : Société Interprofessionnelle pour la Compensation des Valeurs Mobilières. 
T 
TITRE AU NOMINATIF : Identification du propriétaire. 
TITRE AU PORTEUR : Sans identification du propriétaire. 
V 
VALIDITE : La validité d'un ordre définit la période pendant laquelle il peut être exécuté.
Il existe trois types de validité:
- jour, où l'ordre est valable jusqu'à la fin de la séance. 
-révocation, où l'ordre est valable jusqu'à la liquidation.
-autre, où l'ordre est valable jusqu'à une date à définir qui ne peut toutefois se situer au-delà de la liquidation.
VOLATILITE : La volatilité mesure la régularité de la performance d'un placement : plus la volatilité est faible, plus la performance est régulière. 
W 
WARRANT : Appelé aussi bon d'option. Produit semblable dans son principe à une option, mais qui est juridiquement une valeur mobilière cotée au comptant. Il ne peut pas être vendu à découvert. Il permet d'acheter (call warrant) ou de vendre (put warrant) une certaine quantité (quotité) d'une valeur support quelconque (action, obligation, indice, devise, etc.….) à un prix fixé (le prix d'exercice) jusqu'à une date déterminée (l'échéance).

 

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'installation de cookies sur votre ordinateur. OUI       NON

Pour avoir plus d'informations cliquez sur ce lien : Mention légale

Pôle emploi

Plus de 500 modèles de lettres de motivation

JARDINAGE

Mes favoris

Cuisine

Emploi

Bricolage

Jardinage

Loisirs créatifs

Logithèque

LA CUISINE DE MAMIE SUZANNE

 Flux vivre au quotidien

VIVRE AU QUOTIDIEN . INFOS BOURSE . AUTRES INFOS BOURSE . LEXIQUE . JOURNAUX FINANCIERS