Tout sur le tricot , le crochet , apprendre à coudre ,créer ses bijoux, travailler la pâte à sel 

Zone de Texte: Crédit à la consommation : difficulté de remboursement
Zone de Texte: En cas de difficulté de remboursement, un incident de paiement caractérisé correspond à 2 échéances mensuelles non payées et non régularisées d'un emprunt dont l'échéancier est mensualisé.
Pour un découvert résilié par la banque et dont elle vous demande le remboursement, l'incident de paiement est caractérisé au terme des 60 jours qui suivent la mise en demeure de régularisation.
Conséquences : fichage et pénalités 
Le prêteur inscrit l'emprunteur qui a un incident de paiement caractérisé au FICP (fichier des incidents de remboursement aux crédits des particuliers) géré par la Banque de France. La durée maximale de l'inscription est fixée à 5 ans, sauf remboursement intégral de la dette.
En cas de règlement amiable de l'incident de paiement avec le prêteur sur la mise en place d'un nouvel échéancier, le prêteur peut demander une indemnité de 8 % sur les échéances échues non payées. Cette indemnité est réduite à 4% lorsque ces échéances sont reportées.
En cas d'incident caractérisé, le prêteur prononce la déchéance du terme, à savoir la résolution du contrat de crédit, et met en recouvrement le capital restant du auquel s'ajoutent les intérêts échus et non payés, les pénalités de retard de 8 % (maximum) sur le capital restant du.
Recours judiciaire du débiteur 
En cas d'absence de règlement amiable de régularisation de l'incident de paiement, le débiteur peut former une requête en délai de grâce auprès du juge d'instance, par voie d'huissier de justice ou d'avocat.
Le délai de grâce consiste à demander un moratoire (un gel de la dette) de 1 à 24 mois.
Le juge rend alors une ordonnance établissant ce moratoire, ou un nouvel échéancier, ou obligeant le débiteur à respecter son engagement contractuel (respecter le paiement des échéances prévues au contrat de prêt).
Recours judiciaire du prêteur 
Le prêteur met en recouvrement la dette par voie d'huissier ou en ayant recours à une société de recouvrement.
Si cette phase amiable de recouvrement ne lui permet pas d'obtenir le paiement des échéances impayées ou de la totalité du capital restant du (selon la situation), il engage alors une procédure de recouvrement judiciaire afin d'obtenir une injonction de payer valant titre exécutoire lui permettant de mandater un huissier de justice aux fins de saisies. 
Délai de forclusion 
Le prêteur a deux ans pour saisir le juge d'instance en action de paiement.
Le délai est dit de « forclusion » car il ne peut être ni suspendu, ni interrompu. Il court à compter du 1er incident de paiement non régularisé. Passé ce délai, le prêteur n'a plus de recours judiciaire en recouvrement de dette à l'encontre du débiteur.

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'installation de cookies sur votre ordinateur. OUI       NON

Pour avoir plus d'informations cliquez sur ce lien : Mention légale

Pôle emploi

Plus de 500 modèles de lettres de motivation

Mes favoris

Cuisine

Emploi

Bricolage

Jardinage

Loisirs créatifs

Logithèque

LA CUISINE DE MAMIE SUZANNE

JARDINAGE

 

 

 

 Flux vivre au quotidien

Plus d'informations sur

https://www.service-public.fr/

VIVRE AU QUOTIDIEN   .  ÉCONOMIE FAMILIALE . CREDITS A LA CONSOMMATION