Tout sur le tricot , le crochet , apprendre à coudre ,créer ses bijoux, travailler la pâte à sel 

Zone de Texte: Le psoriasis
Zone de Texte: Le psoriasis
Le psoriasis est une maladie de la peau qui donne de nombreuses plaques rouges, épaisses, dures, et de fortes démangeaisons. Son origine est inconnue ; son traitement est long et difficile, elle peut être une gêne importante sur la qualité de vie.
Cette maladie fréquente touche entre 3 et 5% de la population et débute généralement entre 10 et 30 ans. Malgré tout, elle peut se déclarer chez le nourrisson ou la personne âgée.
Le psoriasis, qui possède une composante génétique, est due à une production accélérée des cellules de la couche superficielle de la peau (dix fois supérieure à la normale). Les cellules s'accumulent à la surface de la peau, formant des plaques squameuses. Les vaisseaux du derme se dilatent, responsables des plaques rouges caractéristiques de la maladie.
Symptômes 
Les plaques, généralement très étendues, se manifestent le plus souvent sur les coudes, les genoux et le dos. Elles peuvent néanmoins se développer au niveau des plis des aines, des aisselles, sur la paume des mains ou la plante des pieds. La peau est alors sèche, grise et fissurée. D'autres localisations sont possibles, comme sur le cuir chevelu ou les ongles. 
Chez l'enfant, faisant souvent suite à une angine, les plaques prennent parfois la forme de toutes petites tâches ou de pièces de monnaies.
Evolution
Le psoriasis évolue par poussées, souvent en relation avec des évènements extérieurs comme le stress, la fatigue, un choc émotionnel ou avec certains médicaments. Surtout chez l'enfant, il peut être déclenché par une angine.
Le psoriasis peut se apparaitre sur l'ensemble du corps, entraînant une détérioration de l'état général avec fièvre, frissons et perte de poids. Parfois, une multitude de petites cloques remplies d'un liquide blanchâtre se forment sur les plaques rouges (psoriasis pustuleux). L'inflammation, en atteignant les articulations, principalement des doigts et de la colonne vertébrale, peut se transformer en " rhumatisme psoriasis " et entraîner des déformations très handicapantes.
Pas de traitement standard
Il ni a pas de traitement standard du psoriasis, ni de solution préventive. Le traitement dépend de l'ancienneté ,de la localisation et de l'étendue des lésions et du type de la peau du patient.
En cas de formes peu étendues, un traitement local vise à décaper les lésions, en décollant les pellicules blanchâtres, et à réduire les rougeurs à l'aide de produits réducteurs, comme des goudrons, des corticoïdes locaux ou des dérivés de la vitamine D3. 
Si l'affection est étendue sur plus de 30% de la surface du corps, on utilise la " puvathérapie ". Cette technique est basée sur des médicaments photo sensibilisants, activés par une exposition aux ultraviolets A, pour freiner le renouvellement de la peau et calmer l'inflammation.
Le psoriasis pustuleux est traité à l'aide de médicaments à base de vitamine A. Quant aux formes graves, la thérapie repose sur l'emploi d'immunosuppresseurs.
Les cures thermales sont également indiquées. Les lésions peuvent être décapées à l'aide de jets fins et puissants ou par la concentration saline des eaux de mer, associée aux effets bénéfiques du soleil.
Facteurs favorisants
Sans être un élément déclenchant, le stress peut aggraver les poussées de psoriasis. L'alimentation ne semble pas intervenir, mais l'alcool intensifie la pathologie surtout en cas de psoriasis sévère.
Selon une étude récente, le tabagisme induirait un risque de psoriasis débutant, dans un cas sur deux ! Cet effet est dose dépendant et très marqué pour les formes pustuleuses, surtout chez les femmes (probablement en raison du rôle anti-œstrogène du tabac). Le tabagisme, toujours déconseillé, l'est plus encore en cas d'antécédent familial de psoriasis.
Les microtraumatismes et les frottements aggravent et auto-entretiennent les lésions. Il est donc indispensable de ne pas gratter les plaques les pellicules blanchâtres de surface. Par ailleurs, il faut éviter les agressions provoquées par les produits détersifs, dont le savon, et particulièrement les substances caustiques.
Enfin, la peau doit être régulièrement hydratée avec des laits pour éviter la sécheresse de la peau, facteur favorisant le renouvellement épidermique.
En l'absence de complication, le psoriasis n'est pas considéré comme une maladie grave. Toutefois, son fort préjudice esthétique est souvent très mal vécu, avec un retentissement psychologique et social important. C'est une affection de la qualité de vie.
Le traitement de la peau ne représente donc généralement pas le seul aspect de la prise en charge. Une aide psychologique est souvent nécessaire pour atténuer les répercussions de l'atteinte esthétique (image de son propre corps, confiance en soi, relation avec l'entourage). La souffrance morale du patient doit toujours être prise en compte.

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'installation de cookies sur votre ordinateur. OUI       NON

Pour avoir plus d'informations cliquez sur ce lien : Mention légale

Pôle emploi

Plus de 500 modèles de lettres de motivation

Mes favoris

Cuisine

Emploi

Bricolage

Jardinage

Loisirs créatifs

Logithèque

LA CUISINE DE MAMIE SUZANNE

JARDINAGE

 

 

 

 Flux vivre au quotidien

VIVRE AU QUOTIDIEN . LA SANTE