Tout sur le tricot , le crochet , apprendre à coudre ,créer ses bijoux, travailler la pâte à sel 

Zone de Texte: L' encyclopédie de la santé G
Zone de Texte: Gamète : cellule sexuelle mature à n chromosomes, mâle (spermatozoïde) ou femelle (ovule), résultant de la division par méiose de cellules précurseurs à 2n chromosomes.
Gamétocyte : cellule précurseur des gamètes.
GEDO : Groupe d’étude du don d’ovocytes.
Gène : unité d'information localisée sur un chromosome donné et constituée par un fragment d'ADN. Chaque gène dirige la production d'une ou plusieurs protéines et assure la transmission et l'expression d'un caractère donné .Le génome humain contient de l'ordre de 100.000 gènes répartis sur 23 paires de chromosomes.
Gène candidat : gène que l'on suspecte être en cause dans l'apparition de maladies.
Gène de prédisposition à une maladie : gène qui tend à favoriser le développement d'une maladie, en association avec d'autres gènes et/ou divers facteurs de l'environnement et/ou certains modes de vie. On connaît ainsi, par exemple, de nombreux gènes de prédisposition à des tumeurs.
Génération cellulaire : voir clone cellulaire
Génie génétique : ensemble des outils qui permettent d'isoler, de purifier et d'obtenir en quantité illimitée un gène afin d'en étudier la structure, le fonctionnement et la régulation. Ces outils ont révolutionné toute la biologie en livrant les clés pour étudier la fonction des gènes. 
Génome : ensemble du matériel génétique contenu dans une cellule. Il se présente sous la forme d'une longue molécule (1,50 m), l'ADN, lovée dans le noyau de chaque cellule de l'organisme. Etablir avec précision la situation et les fonctions des quelque 100.000 gènes du patrimoine génétique, tel est l'objectif du programme "génome humain".
Génotype / Phénotype : le génotype est constitué par l'ensemble des caractères héréditaires propres à un individu. La combinaison des deux gènes situés face à face sur les deux chromosomes homologues s'appelle le génotype. Le phénotype correspond à l'expression de ce patrimoine génétique dans un environnement donné. Il rend compte des caractéristiques anatomiques et physiologiques d'un individu. L'existence de gènes dominants et récessifs explique qu'à un même phénotype correspondent des génotypes différents. 
GIFT : (Gamete IntroFallopian Tranfer) implantation de gamètes dans une trompe de Fallope.
Globules blancs ou leucocytes : constituent l'arsenal de défense de l'organisme contre les agressions (bactéries, allergies…). 
Il en existe trois grands types : les granulocytes, qui comprennent les neutrophiles, les éosinophiles et les basophiles, les monocytes et les lymphocytes (de type B et de type T).
Un déficit en l'une de ces cellules conduit à accroître la sensibilité de l'organisme aux infections.
Globules rouges, hématies : Ils sont près de 25 milliards chez un adulte sain. Ce sont des cellules anuclées (i.e. sans noyau) qui renferment l'hémoglobine, pigment rouge qui donne sa couleur au sang et grâce auquel l'oxygène est transporté des poumons jusqu'aux cellules de l'organisme. Les hématies transportent en retour le gaz carbonique produit par les cellules et l'acheminent aux poumons où il est éliminé (schéma).
Glucagon : est une hormone, dont la sécrétion par le pancréas s'élève lorsque la glycémie baisse (à l'inverse de l'insuline). Elle est impliquée dans le maintien de la glycémie normale. Elle contrôle la production de glucose (sucre) par le foie et régule la sécrétion d'insuline par le pancréas.
Glucokinase : c'est une enzyme produite au niveau du foie et des cellules du pancréas, sécrétrices d'insuline. Elle intervient dans le maintien de la glycémie en favorisant la captation du glucose (sucre) par les cellules du foie. Stimulée par l'oxydation du glucose dans les cellules du pancréas, elle contrôle la sécrétion d'insuline par les îlots de Langerhans. Sa déficience est à l'origine de certains diabètes non insulinodépendances dans la mesure où les patient ont besoin en permanence d'une glycémie élevée pour sécréter de l'insuline.
Glycémie : ce terme désigne la présence et le taux de glucose (sucre) contenu dans le sang. On parle d'hyperglycémie lorsque ce dernier s'élève, par exemple après un repas , et d'hypoglycémie lorsqu'il s'abaisse en dessous de la valeur normale (inférieure à 1,4 g/l à jeun chez un sujet sain).
Glycogène synthase : c'est une hormone qui intervient dans la mise en réserve du glucose (sucre) dans les tissus sous forme de glycogène en présence d'insuline, en particulier au niveau des cellules musculaires. Lorsque la sensibilité à l'insuline est diminuée, comme cela est le cas dans certaines formes de diabètes non insulino-dépendants, le stockage du glucose décroît.
Gonade : glande génitale fabricant les gamètes (chez la femme : ovaire fabricant les ovules , chez l’homme : testicule). 
Granulocytes : ces globules blancs se présentent sous trois formes : les neutrophiles, qui constituent la première ligne de défense de l'organisme en cas d'agression, sont les plus nombreux. Ils prolifèrent rapidement en cas d'infection et combattent sur le lieu même de la blessure, en engloutissant les particules étrangères, en particulier les bactéries. Une fois leur mission accomplie, ils dégénèrent et sont éliminés par les macrophages. Les éosinophiles combattent certaines allergies et neutralisent les toxines étrangères. Et les basophiles sécrètent des anticoagulants et combattent l'inflammation en resserrant ou en dilatant les vaisseaux. 
Grossesse extra-utérine (GEU) : développement d'un embryon en dehors de la cavité utérine.

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'installation de cookies sur votre ordinateur. OUI       NON

Pour avoir plus d'informations cliquez sur ce lien : Mention légale

Pôle emploi

Plus de 500 modèles de lettres de motivation

Mes favoris

Cuisine

Emploi

Bricolage

Jardinage

Loisirs créatifs

Logithèque

LA CUISINE DE MAMIE SUZANNE

JARDINAGE

 

 

 

 Flux vivre au quotidien

VIVRE AU QUOTIDIEN . LA SANTE

A . B . C . D . E . F . G . H . I . J . K . L . M . N . O . P . Q . R . S . T . U . V . W . X . Y . Z