Tout sur le tricot , le crochet , apprendre à coudre ,créer ses bijoux, travailler la pâte à sel 

Zone de Texte: Arthrose
Zone de Texte: Arthrose
L'arthrose est l'affection rhumatologique la plus fréquente, atteignant les petites articulations des doigts, les genoux, les hanches, et les articulations vertébrales postérieures de la colonne vertébrale (lombaires).
Sa survenue est rare avant 50 ans, et ce, dans les 2 sexes. Elle ne se résume pas à une simple usure du cartilage articulaire ; elle constitue une véritable maladie responsable de douleurs et, souvent, d'une gêne dans la vie de tous les jours. Elle entraîne des dépenses médico-sociales importantes (6 milliards en 1991), et justifie à la fois une prise en charge adaptée - compte tenu de son retentissement fonctionnel, source de handicap - et une politique de prévention.
Pour le patient, l'arthrose est synonyme de douleur articulaire gênant la vie quotidienne, avec une limitation des mouvements atteignant une ou plusieurs articulations.
Pour le médecin, la définition de l'arthrose repose sur les radiographies de l'articulation douloureuse montrant les signes de la destruction articulaire, avec une diminution de l'épaisseur du cartilage et une production de petites excroissances osseuses en regard de l'articulation (ostéophytes). En effet, l'arthrose débute par un ramollissement du cartilage. Puis, des fibres cartilagineuses se séparent. La surface du cartilage, qui est normalement régulière, se fissure et s'effrite, ce qui peut entraîner la disparition de segments complets du cartilage. Celui-ci s'amincissant, des excroissances osseuses se forment (les ostéophytes). Ces ostéophytes nuisent au mouvement des articulations et des tendons adjacents. Ces altérations rendent les mouvements articulaires difficiles et très douloureux, ce qui constitue les signes indicateurs de l'arthrose.
Avant la confirmation du diagnostic, le médecin procédera à un examen complet - notamment des autres articulations - afin d'éliminer une autre affection éventuelle. Dans certains cas, on fera une analyse sanguine pour éliminer l'hypothèse d'un rhumatisme inflammatoire. Pour une confirmation de l'arthrose, des examens d'imagerie - tels qu'un scanner ou une imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) - sont inutiles.
Dans certains cas, l'arthrose n'est pas pénible et peut passer inaperçue. Elle évolue par poussées, alternant des phases douloureuses avec des périodes de rémission.
Si la douleur est le mode de révélation et d'expression de la maladie le plus fréquent, d'autres manifestations sont parfois en cause : gonflement d'une articulation, limitation de sa mobilité, déformations (surtout visible aux mains)...
L'évolution est difficilement prévisible. Chez certains patients, la progression est lente, et les douleurs sont bien calmées par le traitement. Dans d'autres cas, l'évolution s'oriente vers une destruction plus rapide du cartilage, avec un retentissement important

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'installation de cookies sur votre ordinateur. OUI       NON

Pour avoir plus d'informations cliquez sur ce lien : Mention légale

Pôle emploi

Plus de 500 modèles de lettres de motivation

Mes favoris

Cuisine

Emploi

Bricolage

Jardinage

Loisirs créatifs

Logithèque

LA CUISINE DE MAMIE SUZANNE

JARDINAGE

 

 

 

 Flux vivre au quotidien

VIVRE AU QUOTIDIEN . LA SANTE