Tout sur le tricot , le crochet , apprendre à coudre ,créer ses bijoux, travailler la pâte à sel 

Zone de Texte: A chacun sa haie
Zone de Texte: Elément indispensable d’un jardin, la haie préserve notre intimité. Elle sert de toile de fond ou matérialise la limite de propriété ; éventuellement elle partitionne le jardin en véritables pièces d’extérieur, en " chambres de verdures ". C’est dire son importance et le soin avec lesquels elles seront choisies et plantées.
Les haies formelles
Elles font appel à des essences classiques utilisées seules et non pas en mélange. Traditionnellement, elles sont constituées de conifères parmi lesquels les cyprès de Leyland, souvent trop vigoureux et nécessitant de nombreuses tailles pour les contenir, les sempiternels thuyas à l’aspect identique d’un bout de l’année à l’autre ou encore l’if, très raffiné avec sa robe sombre, mais à la croissance assez lente. Côté plantes à feuillage semi-persistant, les troènes sont rois, familiers et si faciles à vivre. Toutefois, mon conseil serait d’opter pour des haies visuellement plus évolutives au fil des saisons et donc plus " vivantes " à mes yeux. Choisissez donc des végétaux dits " marcescents " (ils conservent leurs feuilles mortes une bonne partie de l’hiver). Ainsi, les charmes et hêtres sont incontournables et se prêtent docilement à toutes les tailles, s’intègrent à tous les jardins. Les hêtres en particulier proposent une palette de variétés superbes, à feuillage pourpre ou lacinié pour varier les plaisirs
Les haies libres 
À l’image des haies bocagères de nos campagnes, elles sont formées de plusieurs arbustes ou petits arbres qui poussent en harmonie. À l’origine, on en tirait des manches d’outil et des liens, on y grappillait des fruits et elles hébergeaient une faune variée. Si vous êtes " écolos ", vous rechercherez des essences naturelles fournissant le gîte et le couvert aux oiseaux et mammifères alentour. Le fusain d’Europe, les houx, les ronces décoratives, les noisetiers, néfliers, aubépines et cytises seront alors précieux. 
Les haies fleuries
Elles sont à la mode autour des maisons modernes et permettent de profiter de couleurs tout au long de l’année à commencer par les forsythias et les cassis fleur puis les genêts, les seringats et lilas, les althéas puis les céanothes. Pensez à y incorporer des plantes à feuillage décoratif (photinia rouge, cornouillers panachés, Osmanthus, houx colorés...) pour prolonger son attrait. Une proportion minimum de 1/3 de feuillages persistants est toutefois appréciable. Pensez aussi aux plantes à fruits décoratifs qui apportent une plus grande diversité. Toutefois, optez pour des tailles limitées et un aspect libre afin d’obtenir un effet satisfaisant vu la diversité des composants.
Les haies défensives
Aubépines, buissons ardents, argousiers, Elaeagnus argentés, houx, berbéris, rosiers botaniques, épine du Christ (Paliurus pour le Sud), ronces décoratives s’avèrent parfaits pour dissuader les intrusions parasites. Un effet de densité sera renforcé par des tailles suivies à l’état jeune.
Les haies brise - vent
Elles permettent de se protéger en situation particulièrement venteuse, en bord de mer tout particulièrement. Elles seront du reste plus efficaces par leur effet filtrant que des écrans plus denses (claustras, murs) qui provoquent généralement des tourbillons néfastes. Au besoin, installez plusieurs rangs de végétaux de taille progressive. Ainsi, les plus bas, plus exposés, protégeront efficacement la base de ceux plus élevés, du moins dans leur jeune âge.
Les haies urbaines
Savez-vous que l’on peut limiter pollution, poussière et bruit par un rempart de Viburnum rhytidophyllum, plante aux feuilles profondément nervurées . De même, un écran de bambou (préférez les formes non envahissantes comme le Sinarundinaria murielae) assure une excellente protection. Le bruit du vent dans les chaumes est particulièrement dépaysant.
Implantation et entretien
Ne négligez pas la plantation de votre future haie. Il en va de sa beauté et de sa longévité. Creusez des trous suffisamment grands (au moins 40 cm au cube) et apportez matière organique et engrais de fond. Une fois la plantation terminée, installez un paillis organique (paillette de lin, déchets de cacao, écorce de pin) afin de maintenir la fraîcheur et limiter l’apparition des mauvaises herbes. Au besoin, installez un arrosage au goutte - à - goutte ou un tuyau micro perforé pour l’été. Chaque année, faites un apport d’engrais, en fin d’hiver et taillez en fonction des espèces présentes et des résultats souhaités.

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'installation de cookies sur votre ordinateur. OUI       NON

Pour avoir plus d'informations cliquez sur ce lien : Mention légale

Pôle emploi

Plus de 500 modèles de lettres de motivation

Mes favoris

Cuisine

Emploi

Bricolage

Jardinage

Loisirs créatifs

Logithèque

LA CUISINE DE MAMIE SUZANNE

JARDINAGE

 Flux vivre au quotidien

VIVRE AU QUOTIDIEN . LE BRICOLAGE . BRICOLAGE PAGE 2 . LE JARDINAGE